Journal – roman → feuilleton

Prise en main de la grille magnétique.
La grille magnétique ou grille verticale est aussi appelé le “pas de la grille”.
Sur cette grille de base, les éléments texte s’alignent, les éléments de la page s’organisent dans la verticalité.
L’unité de cette grille est déterminée par l’interlignage choisi pour notre texte courant.
Dans Scribus et InDesign, la hauteur de cette grille s'ajuste dans les Préférences du document.
Pour la rendre visible aller dans le menu "Vue".

Sujet : Joyce today.

En utilisant ce principe de grille magnétique, mettre en page les 3 premiers chapitres du roman de James Joyce, Gens de Dublin, sous forme de feuilleton.
(ici en lien le texte brut des 3 premiers chapitres)
En partant du quotidien de votre choix (journal à tirage quotidien – non hebdomadaire ou mensuel – belge ou étranger), mettre en page les 3 premiers chapitres du roman, à la manière des romans-feuilletons du 19e.
Voir ici le premier chapitre du Comte de Monte-Cristo en situation.

format imposé : celui de votre journal
étapes à suivre :
- Redessiner la maquette du journal choisi.
- Importer le texte.
- Définir un style de paragraphe pour le texte courant et aligner ce style sur la grille de base (dans les options d'alignement).
- Ajuster l'unité de votre grille de base en fonction (dans les préférences du document)
- Préparer et ajuster les autres niveaux de texte en proportion et toujours en partant des styles du journal.
- Compléter les pages avec des extraits d'articles web ou autres contenus appropriés et choisis.
- Effectuer les corrections typographiques nécessaires : règles d'alignement, interlettrage, interlignage, césures, lignes orphelines, etc (ces réglages font désormais partie intégrante de chaque projet)

Les 3 chapitres sont à déployer sur 3 jours, 1 chapitre par jour, soit 3 variantes pouvant correspondre aux extraits de 3 numéros successifs du journal.
Chaque variante peut consister en une simple ou une double page selon la densité et du rythme de votre quotidien.

Pourquoi James Joyce ?
Parce qu’il fait partie des auteurs dont l’œuvre entre dans le domaine public en 2012. → http://publicdomainday.org/2012/authors

This entry was posted in 2011-2012, module B and tagged , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *